Tous les inconvénients du plan épargne logement passés au crible

Le Plan Epargne Logement, plus connu sous le nom de PEL, est un outil d’épargne bloqué qui permet d’accéder à des avantages en cas de projet immobilier. C’est un produit bancaire qui a séduit énormément de monde ces dernières années, mais il ne comporte pas que des avantages, loin de là ! Alors que faut-il savoir du PEL ? Faut-il l’utiliser ou y a-t-il d’autres options ? On vous dit tout !

Qu’est-ce qu’un Plan Epargne Logement ?

Un Plan Epargne Logement est donc un produit bancaire permettant de disposer d’un apport pour financer un prêt immobilier. Il permet également de faciliter les conditions d’obtention d’un prêt bancaire dans le cadre d’un projet immobilier. Ce livret étant rémunéré de manière plutôt intéressante, il est logique de s’y intéresser, notamment si vous avez l’intention de devenir propriétaire dans les années à venir. Il est particulièrement important de vous intéresser aux avantages d’un tel placement, mais aussi et surtout aux inconvénients qui sont souvent passés sous silence.

Quels sont les avantages  

Le Plan Epargne Logement présente un certain nombre d’avantages, notamment si vous avez un projet immobilier en tête. Ainsi, si vous avez l’intention d’acheter une résidence principale ou encore de réaliser des travaux d’amélioration par exemple, alors effectivement, le PEL sera particulièrement intéressant.

Vous devez savoir que le Plan Epargne Logement vous ouvre le droit à une prime de la part de l’Etat qui peut atteindre 1525 euros au maximum. Ce qui n’est pas négligeable dans le cadre d’un investissement. En outre, le PEL permet d’accéder à un prêt immobilier à un taux intéressant. En effet, ce taux d’intérêt  est calculé par rapports aux intérêts perçus pendant l’épargne. Il dépend également bien évidemment de la durée de l’emprunt. Quoiqu’il en soit, votre banque ne pourra pas dépasser un taux de 2.20% pour ceux qui ont souscrit à un Plan Epargne Logement après le 1er août 2016.

Vous devez également savoir que le Plan Epargne Logement n’est pas soumis à l’impôt durant les douze premières années. Ce qui est bien évidemment un avantage à prendre en compte au moment de la souscription. Cependant, il faut garder à l’esprit que le Plan Epargne Logement comporte également plusieurs inconvénients dont on vous parle trop peu malheureusement.

 Quels sont les inconvénients

Tout d’abord, il faut savoir que le Plan Epargne Logement a une durée maximale de 15 années. En outre, au bout de 10 ans, vous ne pourrez plus effectuer de versements, ce qui vous empêche donc de poursuivre votre épargne. En outre, vous devez savoir qu’il y a un plafond. Il est en effet interdit de dépasser les 61 200 euros de versement. Certes, c’est un plafond relativement élevé, mais il n’est parfois pas suffisant pour voir aboutir un projet immobilier, et c’est pour cette raison que lors d’un gros projet, les épargnants choisissent généralement une autre solution.

Vous devez également savoir que le Plan Epargne Logement est exonéré d’impôt, mais que vous devrez vous acquitter des prélèvements sociaux. Ces derniers se situent à 15.5% des intérêts générés par votre PEL, et cela est effectif dès la toute première année. Ce n’est donc pas gratuit, et si on vous annonce des frais inexistant, ce n’est donc pas tout à fait vrai. Il faut savoir également qu’au bout de 12 ans, vos intérêts seront considérés comme une source de revenus par l’administration fiscale. Vous sera donc dans l’obligation de respecter les règles d’imposition des intérêts, ce qui a bien évidemment un coût.

Autre inconvénient de taille, le Plan Epargne Logement ne fonctionne que si vous bloquez votre épargne au minimum quatre ans. Sinon, vous ne pourrez pas obtenir de prêt immobilier grâce à ce PEL, ce qui perd tout son intérêt. Donc ne souscrivez pas à un Plan Epargne Logement  si vous envisagez d’acheter avant la fin de la quatrième année qui suite l’ouverture de ce dernier.

Le dépôt initial lors de l’ouverture d’un PEL sera de 225 euros au minimum puis, vous devrez verser 540 euros par an minimum pour pouvoir conserver votre PEL. Vous n’êtes dont absolument pas libre quant au montant des versements sur votre Plan Epargne Logement. Il y a bel et bien un minimum de versements à faire pour bénéficier des avantages du PEL.

Enfin, concernant le rendement, ne vous attendez pas à des intérêts énormes. En effet, vous aurez droit à une rémunération net de 0.85%. Autant vous dire que ce n’est pas un investissement très rentable, et que ce n’est pas grâce à ce placement que vous pourrez vous offrir le bien immobilier de vos rêves.

Le Plan Epargne Logement possède donc de nombreux désavantages. Mais existe-t-il des alternatives intéressantes qui vous permettraient d’acquérir un bien immobilier ? La réponse est oui !

Quelles sont les alternatives

Pour optimiser votre épargne dans le but d’investir dans un bien immobilier, vous pouvez choisir une autre option que le Plan Epargne Logement. En effet, il existe d’autres formes d’investissements qui pourront vous aider à concrétiser votre projet.

Ainsi par exemple, il est possible de choisir l’investissement immobilier locatif. C’est un dispositif imaginé par la loi Pinel par exemple, et qui vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt pendant 12 ans. C’est une solution idéale pour faire des économies tout en achetant un bien immobilier.

Vous pouvez également vous diriger vers le Prêt à taux zéro qui a été imaginé pour permettre aux primo-accédants de souscrire à un emprunt sans intérêt et sans frais de dossier. C’est une solution optimale pour financer une partie de votre bien immobilier, même si vous devrez remplir plusieurs conditions pour y avoir droit. Songez-y, c’est une option qui peut être intéressante.

Enfin, il existe également le CEL, c’est-à-dire le Compte Epargne Logement. La différence, c’est que le CEL est un support d’épargne liquide, avec des retraits libres. Ce qui le différencie complètement du Plan Epargne Logement. Car vous êtes bien plus libres, et pourrez même si vous le désirez employer votre argent à un autre projet qu’immobilier si jamais vous changez d’avis.

Le Plan Epargne Logement  constitue donc une solution certes intéressantes dans le cadre d’un projet immobilier, mais il existe d’autres options plus avantageuses pour mener à bien votre projet. Ne l’oubliez pas, et préférez placer votre épargne dans des solutions plus rémunératrices et moins contraignantes. Vous ne le regretterez pas.

Créez un compte Porteur pour recevoir les
investissements les plus rentables

Les membres Porteur on accès:
  • Les investissements de niche
  • Les bons coups immobiliers
  • Les placements refuge recommandés
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous