Rénovation énergétique : bénéficier du crédit d’impôt

L’éligibilité au crédit d’impôt est spécifique et tout le monde ne peut pas y prétendre contrairement à ce que vous pensez. Cependant, il y a également certaines personnes qui pensent ne pas avoir le droit au crédit d’impôt et qui peuvent en bénéficier. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir toute ce que vous devez savoir sur la rénovation énergétique et comment bénéficier du crédit d’impôt.

Qu’est-ce que la rénovation énergétique ?

Dans un premier temps, il est intéressant de s’intéresser à ce qu’est la rénovation énergétique. Ce terme englobe tous les travaux qui consistent à améliorer la performance énergétique d’une maison, d’un immeuble, de bureaux, d’entrepôts, etc. La performance énergétique d’un bâtiment est notamment la qualité de confort obtenue et la consommation d’énergie qu’il est nécessaire de dépenser pour obtenir ce confort d’usage. Ce confort englobe notamment le confort thermique, l’éclairage, l’eau chaude ainsi que la qualité de l’air ambiant. Les travaux peuvent porter sur l’amélioration du bâti, c’est-à-dire l’isolation des murs, l’isolation de la toiture ou encore le changement intégral ou partiel des portes et des fenêtres. Ces travaux peuvent également concerner le remplacement des équipements techniques, y compris le système de production et de diffusion de la chaleur, les appareils de programmation et de régulation, etc. Pour finir, les travaux peuvent aussi concerner l’installation d’équipements utilisant les énergies renouvelables.

Qu’est-ce que le crédit d’impôt ?

Le crédit d’impôt est une réduction octroyée aux personnes qui ont réalisé des travaux d’économies d’énergie. Ce dernier a été mis en place depuis 2005, plus précisément le 8 février 2005 pour permettre à toutes les personnes qui le désirent de pouvoir réaliser des travaux d’économies d’énergie, mais également encourager ceux qui le peuvent à réaliser ces travaux. Ce crédit d’impôt permet donc aux personnes de bénéficier de 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € maximum pour un couple et 400 € supplémentaire pour toute personne à charge. Ce ne sont que des plafonds et les aides sont généralement bien plus basses au niveau du tarif. Voici tous les types de travaux qui sont pris en charge par le crédit d’impôt :
  • Tous les travaux qui concernant l’isolation des parois vitrées du bâtiment c’est-à-dire les fenêtres, les portes, les portes-fenêtres, etc.
  • Tous les travaux d’isolation des parois opaques c’est-à-dire l’isolation des murs que ce soit par l’intérieur ou l’extérieur, l’isolation du toit, etc.
  • Toutes les installations de chauffages économiques ou qui fonctionnent à partir d’énergies renouvelables. On parle notamment des chaudières à granulés, à condensation, les poêles à granulés, à bois, etc.
  • L’installation d’équipements qui ont recours à des sources d’énergies renouvelables c’est-à-dire le chauffe-eau thermodynamique, la pompe à chaleur géothermique ou aérothermique, tous les équipements solaires, etc.
  • L’installation des bornes de recharges pour tous les véhicules électriques.
  • Les matériaux qui protègent du rayonnement solaire.
  • Les compteurs individuels installés dans les copropriétés.
 Le crédit d’impôt peut être octroyé à toute personne qui réside en France que cette dernière soit imposable ou non. Sachez qu’il n’est pas obligatoirement nécessaire d’être propriétaire pour pouvoir bénéficier d’un crédit d’impôt. En effet, vous pouvez très bien réaliser des travaux en tant que locataire oui occupant à titre gratuit et bénéficier pour cela d’un crédit d’impôt. Sachez tout de même qu’il est nécessaire de réaliser ces travaux dans votre résidence principale pour que vous puissiez prétendre à un crédit d’impôt. Ainsi, toutes les résidences secondaires ne peuvent pas bénéficier de cet avantage fiscal. Notons également que les propriétaires bailleurs sont également exclus du crédit d’impôt. Ajoutons aussi qu’il est nécessaire que le logement se situe impérativement en France et que ce dernier doit être achevé depuis au moins deux ans.Sachez également qu’il est important de ne pas confondre le crédit d’impôt et la réduction d’impôt. La différence est pourtant grande pour que vous ne puissiez pas confondre. Prenons un exemple simple. Vous recevez une aide de l’État d’un montant de 3 000 € alors que votre impôt sur le revenu équivaut à 1 500 €. Si cette aide vous est octroyée dans le cadre d’une réduction d’impôt, vous n’allez pas payer vos impôts sur le revenu, mais vous ne recevrez pas la différence de 1 500 €. Cependant, dans le cas d’un crédit d’impôt, vous ne payez pas vos impôts sur le revenu également, mais la différence de 1 500 € vous est tout de même due. C’est donc une différence importante qui vous permet ainsi de comprendre rapidement le système.

Les démarches pour obtenir un crédit d’impôt

Tout d’abord, il faut savoir que lorsque vous réalisez vos travaux énergétiques, ces derniers devront ensuite être déclarés dans votre déclaration de revenus de l’année suivante. Sachez que vous ne pouvez pas faire vos travaux vous-même si vous désirez bénéficier de ce crédit d’impôt, mais vous devez obligatoirement faire appel à une entreprise labellisée RGE, c’est-à-dire reconnue garant de l’environnement pour pouvoir l’obtenir.Vous allez devoir déclarer vos dépenses dans un formulaire spécial de déclaration des dépenses réalisées en faveur du développement durable, nommé formulaire 2042-QE. Sachez que les dépenses en matière de main d’œuvre ne sont cependant pas éligibles. Bien évidemment, il est nécessaire de disposer de justificatifs pour bénéficier du crédit d’impôt, et vous devez donc impérativement joindre la facture à votre demande. Le justificatif ne vous sera pas immédiatement demandé lorsque vous réalisez votre déclaration via internet, mais il est recommandé de tout de même le conserver car il vous sera généralement demandé par la suite.Finalement, les démarches sont très simples à réaliser pour bénéficier de ce crédit d’impôt. Il vous suffit tout simplement de bien suivre la procédure et tout sera réalisé dans les règles de l’art.

Les changements à compter de l’année 2018

Suite à l’élection de Monsieur Emmanuel Macron, nouveau président français, des changements devraient avoir lieu courant de l’année 2018 pour le crédit d’impôt.Ainsi, il sera encore possible en 2018 de bénéficier du crédit d’impôt, mais certaines modifications auront eu lieu.Tout d’abord, la plus grande modification concerne notamment les modalités de remboursement. Les avantages fiscaux qui auront été acquis au cours de l’année 2017 ne seront versés qu’à compter de la fin de l’été 2018 pour la majeure partie des personnes. Cependant, pour tous les français qui travaillent à leur domicile, le premier paiement sera réalisé dès le mois de février 2018. Le premier paiement qui aura lieu sera équivalant à 30 % du crédit d’impôt, et le restant dû sera versé au mois de septembre de l’année suivante.Il faut savoir également que certains changements concernent aussi le montant de remboursement pour l’acquisition de certains produits. Le crédit d’impôt qui concerne les dépenses pour acquérir des fenêtres, des volets isolants ou des portes d’entrée sera ramené à 15 % au lieu de 30 % à compteur du 1er janvier de l’année 2018.Voici également les travaux énergétiques qui resteront éligibles au crédit d’impôt à partir de l’année 2018 :
  • Chaudière à haute performance énergétique
  • Pompe à chaleur
  • Chauffe-eau solaire
  • Poêle à bois
  • Chaudière à granulés
  • Isolation du plancher
  • Isolation des murs
  • Isolation de toiture et de terrasse
  • Isolation des combles
  • Fenêtres ou portes-fenêtres

Le point porteur

Pour conclure, le crédit d’impôt est un véritable avantage fiscal qu’il est important de prendre en compte pour pouvoir bénéficier de véritables réductions. Cela permet notamment à toutes les personnes qui désirent améliorer les performances énergétiques de leur habitation de pouvoir avoir recours à des travaux. Une sorte de système pour encourage les français à réaliser des travaux bénéfiques pour l’environnement et le développement durable. Bien évidemment, retenez qu’il n’est pas possible d’effectuer vos travaux vous-même pour pouvoir bénéficier de ce crédit d’impôt, mais que vous devez obligatoirement faire appel à une entreprise agréée.

Créez un compte Porteur pour recevoir les
investissements les plus rentables

Les membres Porteur on accès:
  • Les investissements de niche
  • Les bons coups immobiliers
  • Les placements refuge recommandés
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous