Quelles sont les cryptomonnaies à mettre dans son portefeuille

La crypto-monnaie est une monnaie dématérialisée dépendante de la Blockchain, incarnée par un groupe de personnes qui s’unissent pour concrétiser une action sans intermédiaire. Le concept de communauté est là, sous-jacent, comme mû par un principe d’entraide mutuelle, qui ne cache pas son intention de changer le rapport autocratique qu’exercent sur nous les banques. Aujourd’hui, on a presque l’impression que l’on pourrait se passer du système bancaire traditionnel. Et si c'était le but ?

Le potentiel de la crypto-monnaie

Pour bien comprendre comment cela fonctionne, prenons par l‘exemple d’une mutuelle santé. Sur 15 personnes cotisant pour avoir une couverture, imaginons qu’une seule d’entre elles seulement fasse un séjour à l’hôpital pendant l’année. Cela signifie qu’au bout de 365 jours, un seul adhérent sur 15 aura profité de la couverture complémentaire, tandis que les quatorze restants, en bonne santé, auront cotisé pour rien, c’est-à-dire sans avoir eu recours à cette aide. Imaginons alors que ces quinze personnes formant un groupe soudé décident de ne plus cotiser chacun de leur côté, préférant au contraire payer les frais de soins lorsqu’une personne du groupe en a besoin, et de façon équitable. De cette façon, le concept de mutuelle disparait purement et simplement. Au final, les membres du groupe paient exactement et utilement au lieu de cotiser chacun de leur côté. C’est ainsi que la blockchain se met en place et, sur une grande échelle, peut réunir des milliers de personnes. La crypto-monnaie est donc liée à un projet précis, concernant par exemple la mutuelle santé, mais pouvant tout aussi bien concerner d’autres transactions, aussi nombreuses que diverses, comme les virements à l’international, en ligne, et ce dans l’anonymat le plus total, grâce au concept de la blockchain. Il existe donc autant de crypto-monnaies qu’il existe de projets, ce qui crée forcément une hiérarchie dans la valeur de cette monnaie virtuelle. Certains projets vont générer peu de valeur ajoutée tandis que d’autres vont au contraire apporter ce qu’on appelle un fort potentiel de retour sur investissement. Tout dépend, bien sûr, de la nature du projet et de son envergure.

L’échelle des valeurs en crypto-monnaie

Il y a valeur spéculative lorsqu’une monnaie virtuelle est considérée comme pouvant grimper en valeur au regard du projet qu’elle représente. Plus il y a de personnes qui investissent dans le projet, plus la valeur grimpe. Mais cette valeur est purement spéculative et ne dure que le temps du projet. Il y a valeur par nature lorsque le projet est bâti sur une réalité technologique. Le fait d’utiliser et de développer cette technologie va donc augmenter la valeur de la crypto-monnaie en question, mais de façon réelle et vraisemblablement sur du long terme.

L’exemple du bitcoin

Véritable cauchemar des banques, le Bitcoin est apparu en 2009, sous l’impulsion de Satoshi Nakamoto, qui a prouvé instantanément qu’on pouvait faire circuler des flux d’argent de façon totalement sécurisée sans passer nécessairement par une banque. C’est ainsi que la Blockchain est devenue la hantise des banquiers. Cette première crypto-monnaie débuta le bal des monnaies virtuelles qui aujourd’hui connait un essor d’une ampleur considérable. Le principe est si simple qu’on se dit qu’il suffisait d’y penser. C’est souvent le cas des grandes inventions. On peut donc échanger du Bitcoin comme on échange des devises, sauf que là, on ne passe ni par une banque ni par un agent de change. Les transactions sont vérifiées par ce que l’on appelle des « mineurs ». A chaque transaction, l’ordinateur « mine » le Bitcoin, en résolvant une opération mathématique. Et ces « mineurs » peuvent être n’importe qui. Ce qui est important, c’est qu’ils remplacent la banque. Dans ce cas, le mineur prend une légère marge, c’est le « gaz ». Chaque transaction de Bitcoin est payante, mais dans des proportions qui n’ont rien à voir avec les commissions bancaires. C’est en 2010 que le Bitcoin quitte son statut expérimental pour devenir une monnaie à part entière, c’est-à-dire pouvant servir de monnaie d’échange pour des transactions bien réelles.

Le Bitcoin aujourd’hui

De plus en plus de gens aujourd’hui utilisent le Bitcoin. On peut négocier de plus en plus de biens et services avec cette crypto-monnaie, ce qui renforce son utilité et sa liquidité. Mais la réputation du Bitcoin est encore entachée par l’utilisation que l’on a pu en faire sur le dark web, mais l’emploi du Bitcoin est cependant parfaitement légal. Il semblerait cependant que la technologie liée au Bitcoin souffre de certaines limites. C’est d’ailleurs un problème sur lequel travaillent aujourd’hui de nombreux spécialistes de la crypto-monnaie.

Les plateformes

L’utilisation de cryptomonnaie demande la création d’un portefeuille qui vous permettra de stocker vos avoirs mais aussi de les gérer. Il existe donc plusieurs types de portefeuilles, avec des avantages et des caractéristiques propres. Il y a par exemple celui se trouvant sur une plateforme de trading, comme Coinbase, qui permet de trader avec plusieurs sortes de cryptomonnaies. Le portefeuille s’installe avec la création de compte, selon les caractéristiques de la plateforme. Il faut donc étudier les cryptomonnaies disponibles avant de s’engager sur une plateforme. On trouve également des portefeuilles multi-wallet qui sont des portefeuilles polyvalents permettant d’utiliser différentes cryptomonnaies. Malgré leur complexité, ils offrent plus d’avantages et de possibilités que les portefeuilles de plateforme, dont Jaxx, le plus connu. Il existe également beaucoup de portefeuilles excellents et complets, mais avec seulement une seule devise, mais avec l’avantage d’être des supports officiels. Nous avons cité la plateforme Coinbase, sorte de référence des plateformes de trading, qui permet d’utiliser les cryptomonnaies les plus en vue, comme le bitcoin ou le litecoin. La plateforme Kraken met aussi à disposition de nombreuses options permettant de trader avec plusieurs cryptomonnaies avec un système sécurisé, c’est-à-dire avec une sécurité au niveau du mot de passe et aussi via une authentification à deux facteurs. Cela permet de stocker de la cryptomonnaie en toute sécurité, avec un clic pour générer une nouvelle adresse. Poloniex est également une plateforme intéressante mais qui permet seulement d’échanger de la cryptomonnaie, sans accès à l’argent réel. Pour autant, son portefeuille est simple et efficace. Ce dernier sera installé lors de la création de votre compte et, une fois encore, il vous suffira de cliquer sur un bouton pour générer une adresse supplémentaire.

Le portefeuille de cryptomonnaies

Nous l’avons vu en amont, les portefeuilles multi-wallet sont très recherchés car les multiples options proposées en font un outil très polyvalent, comme le Jaxx, déjà cité, qui permet de recevoir, d’envoyer et de recevoir de la crypto-monnaie de manière simple, tout en décidant de télécharger ou non la blockchain. On peut l’utiliser sur l’ordinateur comme sur un mobile et cela permet de profiter de la cryptomonnaie partout. Mais une chose est claire, avant de choisir un portefeuille de crypto-monnaies, on doit d’abord choisir le type de portefeuille, en sachant qu’il en existe deux sortes, le portefeuille simple ou le portefeuille multi-wallet.

Comment fonctionnent les cryptomonnaies

Avant d’étudier les meilleurs cryptomonnaies à inclure dans son portefeuille, nous allons faire un tour d’horizon du système. Pour commencer, il faut savoir que les informations concernant les transactions sont stockées et conservées dans un réseau, au cœur de la blockchain. C’est une sorte de livre des comptes virtuel, où les informations apparaissent, et appelé souvent le « bloc ». Ce réseau ressemble à une banque centrale. Ce livre des comptes, surnommé « livre blanc » peut être consulté par tous les utilisateurs de la monnaie virtuelle. Selon les monnaies, on distingue une vraie transparence, avec le Bitcoin notamment, ou bien une sorte d’opacité totale, comme avec Monero.Ce système hautement sécurisé via des technologies de cryptographie est inviolable et infalsifiable, du moins pour l’instant. Le seul moyen de modifier cette chaine de blocs serait d’avoir l’autorisation de l’ensemble des acteurs, ce qui parait impossible. Car la blockchain n’est pas gérée par des humains, mais par des logiciels « open source » disséminés sur l’ensemble de la planète. Les ordinateurs, appelés « nœuds » ont pour mission de gérer l’information. Plus ils sont nombreux dans la chaine et plus le système est sécurisé. S’il est possible de hacker un « nœud », il n’en est pas de même pour l’ensemble des données.

Comment se procurer des cryptomonnaies ?

Le nombre des plateformes pour acheter les cryptomonnaies est désormais pléthorique. Pour cela, il convient de se rendre sur une plateforme d’échange comme CoinBase ou Kraken, de s’inscrire puis de suivre les étapes de validation du compte. Il faut en général l’envoi d’une pièce d’identité avant de pouvoir créditer le compte avec des euros afin d’avoir accès aux cryptomonnaies. Si cela peut sembler relativement facile avec l’Ethereum ou le Bitcoin, c’est plus complexe avec Monero ou le Dash. Il faudra alors s’orienter vers des plateformes qui proposent différentes devises comme Poloniex ou HitBTC, mais qui n’autorisent que l’échange de monnaie numérique. Il sera nécessaire alors de troquer les Bitcoins ou les Litecoins obtenus sur une plateforme différente pour pouvoir les troquer contre la cryptomonnaie désirée.

A quoi sert une cryptomonnaie ?

La crypto-monnaie, ou monnaie numérique, ou bien aussi monnaie digitale, se définit comme une alternative virtuelle à notre monnaie habituelle. Contrairement à n’importe quelle devise comme l’euro ou le dollar, elle n’est pas physiquement palpable. On pourrait même croire qu’elle n’existe pas puisqu’elle n’est pas représentée par des billets et des pièces. Il s’agit seulement d’une monnaie cryptée, dématérialisée, disponible sur internet et accessible grâce à un code de décryptage, un mot de passe, ou une empreinte digitale. Si les crypto-monnaies permettent de réaliser des achats, des virements, des transactions financières en tout genre, elles permettent aussi et surtout de pratiquer du stockage de valeur. En outre, on peut échanger des crypto-monnaies contre des biens ou des services, et surtout de l’argent « réel » en activité dans le monde (dollars, euros, yen…). La grande particularité des cryptomonnaies est ce fonctionnement décentralisé permettant d’échapper à tout contrôle des gouvernements ou des institutions bancaires. L’argument des défenseurs des monnaies numériques est d’ailleurs de pointer le système inéquitable des banques et des États qui ont les moyens de tout contrôler et ainsi de mieux taxer.

Quels choix dans la cryptomonnaie

Le Bitcoin a fait des émules et nous comptons aujourd’hui plus de 1000 monnaies numériques différentes, certaines s’inspirant ou même plagiant le Bitcoin, et d’autres fonctionnant avec un protocole qui leur est propre. C’est un véritable engouement qui traverse l’univers des cryptomonnaies. On recense plus de 6000 places de marché pour trader de la monnaie virtuelle, et la capitalisation globale de l’ensemble des cryptomonnaies avoisine les 165 milliards de dollars. C’est dire le poids d’un marché pourtant récent dont l’évolution est exponentielle. C’est peu de dire que les crypto-monnaies affolent les marchés, même si, parallèlement, ce concept encore neuf demeure encore mystérieux pour beaucoup de personnes. Pourtant, cette économie parallèle semble une valeur sûre et montante, voire extrêmement prometteuse pour certains observateurs. Un tour d’horizon est nécessaire pour identifier les crypto-monnaies qui méritent d’être incorporées dans un portefeuille.

Que mettre dans son portefeuille ?

Le Bitcoin (BTC) : C’est la première monnaie grâce à laquelle tout a commencé. Première monnaie virtuelle qui fonctionne sur le principe de BlockChain et de Peer-to-peer. Opérationnelle sur le marché depuis début janvier 2009, elle est sans aucun doute la crypto-monnaie la plus populaire dans le monde, car la plus ancienne. Elle est d’ailleurs 10 fois plus capitalisée que la seconde monnaie virtuelle, l’Ether, avec une capitalisation de 10 milliards de dollars. Cette monnaie virtuelle, que personne ne peut réguler, possède un cours extrêmement variable. Elle est connue pour être une cryptomonnaie avec laquelle on peut gagner beaucoup d’argent en achetant et en revendant au bon moment, parfois dans un laps de temps très court.

Ethereum (ETH)

C’est la seconde crypto-monnaie la plus capitalisée au monde, après le Bitcoin. Sa blockchain possède la particularité de pouvoir intégrer des contrats multiples dans ses blocs qui autorisent des protocoles totalement automatisés. La monnaie d’Ethereum est l’Ether, et existe depuis juillet 2015, grâce au travail d’un jeune informaticien russo-canadien, Vitalik Buterin. C’est sans conteste une monnaie pleine d’avenir, grâce notamment à son système à la fois complet et simple d’utilisation. Son fonctionnement est très inspiré du Bitcoin pour sa partie monétaire, mais l’originalité vient surtout du concept de contrat « intelligent » ou « smart contract » qui séduit de nombreux utilisateurs. La devise de l’Ethereum se nomme Ether. Au départ, cette monnaie était gérée comme un intermédiaire financier propre aux « smart contracts », mais aujourd’hui, elle est également utilisée pour la spéculation, de la même façon que le Bitcoin. Le côté no-limit de L’Ether fait qu’il ne sera jamais aussi cher et rare que le Bitcoin, mais on peut compter du coup sur une stabilité plus importante.

Ripple (XRP)

Basé sur un protocole lancé en 2012, avec aujourd’hui des transferts d’argent internationaux plus rapides et bien plus sécurisés qu’avant, Ripple veut remplacer Swift qui coûte cher et qui pèche par sa lenteur. Ripple, c’est une crypto-monnaie à la stabilité certaine, actuellement classée comme la 3eme crypto-monnaie la plus capitalisée au monde. Ripple provient d’une start-up Californienne de San Francisco qui a mis au point un système de paiement se rapprochant du BlockChain de Bitcoin ou du Litecoin, mais en plus rapide. Il permet d’échanger les crypto-monnaies, des monnaies fiduciaires et des matières premières. Son protocole de paiement intéresse du coup les banques et certains n’hésitent pas à dire qu’il succèdera bientôt au Switch. Des dizaines d’établissements bancaires sont d’ailleurs en train d’essayer ce nouveau système de transfert de monnaies.

LiteCoin (LTC)

Voici la quatrième monnaie cryptée la plus capitalisée, lancée en octobre 2011 par Charles Lee. Un miroir du Bitcoin, mais avec des différences qui autorisent des transactions plus immédiates. Certains considèrent déjà cette monnaie comme réunissant tous les atouts. Son encodage simplifié est bien sécurisé. Le Litecoin, comme l’or ou l’argent, est limité par l’algorithme. De ce fait, il devient rare et c’est ce qui le fait augmenter. Mais ce n’est pas demain la veille que la mine sera tarie.

Dash (DASH)

Pas très connue encore, cette monnaie cryptée s’appelait au départ DarkCoin et se présentait comme la première crypto-monnaie anonyme. Aujourd’hui, Dash propose une version améliorée qui possède une capitalisation supérieure au milliard de dollars. Son cours a nettement grimpé en 2017. Le concepteur de Dash était fasciné par la réussite de Bitcoin. C’est ainsi que Evan Duffield se décide à créer sa propre monnaie, reprenant le code base du Bitcoin et en y intégrant ses propres développements.

Monero (XMR)

Monnaie numérique championne de l’anonymat qui utilise un protocole CryptoNote rendant les transactions tout à fait incontrôlables. C’est une BlockChain qui ne reprend pas le modèle Bitcoin comme la plupart des autres crypto-monnaies. Du coup, le réseau est résistant à l’analyse de blockchain et possède un PoW égalitaire sans possibilité de double dépense. Le créateur décide de rester anonyme dès le lancement en 2014, avant d’être rejoint par une équipe de développeurs qui pendra rapidement le contrôle de l’entreprise, faisant de cette cryptomonnaie un outil d’avenir.

Ethereum Classic (ETC)

Ethereum Classic est né à la suite d’un vol de plusieurs millions de dollars sur Ethereum. L’Ethereum s’est ensuite divisé en deux familles qui n’ont désormais plus rien en commun. Cette crypto-monnaie ne bouge pas énormément pour l'instant, mais elle séduit cependant de nombreux investisseurs qui voient en elle un avenir rayonnant qui ne va pas tarder à surprendre la communauté.

MaidSafeCoin (MAID)

MaidSafeCoin est une entreprise audacieuse qui mise sur un nouveau réseau internet décentralisé et complètement autonome. Cette crypto-monnaie considérée comme l’une des plus stables, combine transactions anonymes et impossibilité pour des humains de contrôler ou de réguler quoi que ce soit. En fait, seul le réseau a accès au compte des utilisateurs, et personne ne peut donc analyser ou contrôler les transactions, à moins que l’utilisateur permette cette option. Les adresses IP sont toujours contrôlées pour une utilisation complètement anonyme.

NEM (XEM)

Crypto-monnaie fonctionnant avec un protocole blockchain similaire à la plupart des monnaies virtuelles, sauf que le réseau de nœuds servant à confirmer les transactions autorise aussi l’échange de message cryptés ou la réservation de noms de domaine internet. C’est une crypto-monnaie avec une capitalisation importante, qui laisse croire à une croissance importante du cours dans les prochaines années à venir. En fait, NEM se présente comme une nouvelle plateforme prometteuse avec sa propre monnaie numérique du même nom, codifiée XEM. Comme toutes les monnaies cryptées, elle veut se démarquer du système bancaire traditionnel, mais avec un protocole POI différent de ce que l’on connaît déjà.

Augur (REP)

Augur présente un fonctionnement différent en utilisant le protocole de blockchain pour anticiper les fluctuations. On peut par exemple miser sur la météo, les élections, ou bien sûr des compétitions sportives. Augur fonctionne sur la blockchain d’Ethereum. La mise est donc en Ether mais on récolte du REP Augur échangeable pour lancer des prédictions. On prévoit une ascension fulgurante pour Augur. L’intérêt de Augur, c’est la « sagesse de la foule », c’est-à-dire une prédiction lancée par un groupe important de personnes, bien plus crédible qu’une « vision » individuelle. Ainsi, l’achat et la vente d’actions pour les résultats de différents événements dans la vraie vie, interprétés en fonction des connaissances et des opinions personnels, assurent un équilibre au prix du marché qui va se répercuter sur l’opinion du groupe dans son ensemble.

Le point porteur

Quel que soit le choix de la cryptomonnaie, il s’agit, comme dans la vraie vie, d’assurer la sécurité de votre portefeuille. Il est toujours de votre responsabilité d'adopter les mesures requises afin de protéger votre argent. Autant dire qu’il faut être prudent avec les services en ligne. Plusieurs bourses de change et portefeuilles en ligne ont succombé à des failles de sécurité dans le passé et ces services n'offrent souvent pas encore assez de garanties et de sécurité pour être utilisés pour entreposer votre argent comme une banque. En général, il est conseillé de garder seulement de petites sommes sur votre ordinateur, votre téléphone portable ou votre serveur pour un usage de tous les jours et de conserver la partie restante de vos fonds dans un environnement plus sécurisé. Une sauvegarde du portefeuille peut vous protéger contre les pannes informatiques et de nombreuses erreurs humaines. Elle peut également vous permettre de récupérer votre portefeuille, suite à un vol de votre téléphone ou ordinateur, si votre portefeuille est chiffré. Mais d’une façon générale, on peut dire que la sécurité est aujourd’hui de plus en plus performante, tout simplement parce que la cryptomonnaie fait désormais partie d’un fonctionnement qui progressivement s’installe dans la vie de tous les jours. Ces systèmes sont continuellement mis à jour afin de tromper ce qui pourrait apparaitre comme une menace potentielle. Des personnes y travaillent continuellement pour préparer ce qui sera peut-être demain la véritable alternative à un fonctionnement jugé désormais obsolète par certains.

Créez un compte Porteur pour recevoir les
investissements les plus rentables

Les membres Porteur on accès:
  • Les investissements de niche
  • Les bons coups immobiliers
  • Les placements refuge recommandés
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous