Investir dans un mobil-home pour location : bonne idée ?

Qui n’a pas rêvé d’investir à moindre frais dans l’immobilier locatif ? Par son faible coût, comparé à un appartement, le mobil-home séduit les particuliers aux revenus modestes, car à priori, avec cette formule, tout parait très simple. Mais qu’en est-il exactement avec ces maisons mobiles qui souvent… restent immobiles.

Le camping

Le mobil-home semble la solution idéale pour une location courte durée ou location saisonnière. A moins d’avoir un terrain sur lequel vous avez installé le bâtiment préfabriqué, vous devrez cependant trouver refuge dans un camping. La notion de camping a énormément évolué ces dernières années. Les gens recherchent le confort, même à prix modeste. Aujourd’hui, rares sont les campings qui offrent uniquement des tentes et des caravanes. La plupart sont équipés de Mobil-home car ce sont les produits les plus recherchés par les familles. De plus, les mobil-homes s’intègrent de mieux en mieux à l’environnement, via un habillement de bois, par exemple.

Des vacances réussies

Lorsque vous louez un mobil-home, vous offrez un tas d’avantages aux locataires : la superette du camping, des infrastructures, piscine, encadrement pour les enfants, esprit communautaire... Pour le soir, un bar, des soirées dansantes… tout cela à deux pas de la plage. De plus, le mobil-home offre un véritable espace de vie : cuisine équipée, télévision, chambres séparées, salle de bains, WC, climatisation, etc.

De vrais avantages

Investir dans un mobil-home présente divers avantages. Tout d’abord son prix relativement abordable. Pour 50 000 €, on tape dans le haut de gamme. On peut également récupérer la TVA de 20% et louer en pleine saison à des prix vraiment intéressants, jusque parfois 1200 €, quand le site est exceptionnel. Une qualité de vie digne des grands camping étoilés, et surtout, pas de taxe foncière ni de taxe d’habitation.

Les charges

En louant un Mobil-Home en camping, vous devrez compter le prix de l’emplacement. Cela peut grimper jusque 2500 € par an. Finalement, cela ressemble un peu à une taxe foncière. Il faut donc amortir ces 2500 € pour une location qui ne fonctionnera au mieux que six mois par an. Et puis il ne faut pas croire non plus qu’il n’y a pas de frais sur un mobil-home, surtout si vous le mettez en location. L’équipement est souvent fragile et les murs ne seront jamais ceux d’une vraie maison.

Les inconvénients

Contrairement à un appartement, un mobil-home ne prendra jamais de la valeur. A la revente, vous ne récupérerez jamais votre mise, vous en serez même de votre poche. Certes, le prix d’achat est nettement inférieur à celui d’un appartement, mais dans un camping, vous ne louerez le mobil-home que six mois dans l’année. Du coup, la rentabilité sera divisée par deux.

Le point porteur

Le mobil-home n’est sans doute pas le meilleur investissement que vous puissiez faire en matière locative. Non seulement la rentabilité est dépendante d’un camping ouvert au maximum six mois par an, mais de plus, votre bien ne prend aucune valeur. Pis, il dévalue. Cela peut représenter un bon investissement pour la famille, dans un endroit tranquille, mais il vaut mieux oublier le rendement.

Créez un compte Porteur pour recevoir les
investissements les plus rentables

Les membres Porteur on accès:
  • Les investissements de niche
  • Les bons coups immobiliers
  • Les placements refuge recommandés
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous