Investir 1000 euros par mois: les placements les plus rentables

Beaucoup pensent qu’avec des revenus moyens il est impossible d’investir pour se constituer un capital. Beaucoup croient que la réussite financière n’appartient qu’à ceux qui sont nés avec une cuillère en argent dans la bouche. Ces idées reçues sont fausses, évidemment, et les exemples sont nombreux pour montrer qu’on peut partir de rien et amasser de quoi assurer ses vieux jours. Le tout est une question de stratégie… et de patience. Ce n’est pas parce que l’investissement de départ est modeste que la récolte finale sera mince. Car évidemment cela dépend dans quoi vous investissez. Vous pouvez miser gros sur des choses qui ne rapporteront rien au final, et miser sur des produits modestes qui au fil du temps se révèleront extrêmement intéressants. Comme dit le proverbe : ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières…

1. L’investissement responsable

La fibre de l’investissement doit être une seconde nature qui vous oblige à respecter un certain nombre de règles, quel que soit le montant que vous êtes en capacité d’investir. Que vous investissiez 1000 ou 5000 euros par mois, le fonctionnement est absolument identique. En fait, pour entrer dans la peau d’un vrai investisseur, il faut absolument ne jamais toucher à l’argent destiné à être investi dans un placement. Comme il faut ne jamais toucher aux premiers bénéfices que vous rapporte l’investissement chaque année. C’est un état d’esprit qui possède son lot de contraintes mais qui a le mérite de pouvoir changer votre vie. A ce niveau, la balle est dans votre camp. Et si vous vous pensez capable de tenir une certaine ligne de conduite, voici quelques idées de placements qui pourront certainement donner de beaux fruits plus tard pour seulement 1000 euros d’épargne mensuelle dès aujourd’hui.

2. L’immobilier

Le placement immobilier est la valeur sûre depuis toujours et il a encore de très beaux jours devant lui. Il faut reconnaitre que le locatif ne demande pas d’être initié aux arcanes de la finance, contrairement aux aventures boursières. Investir dans l’immobilier locatif est une façon classique mais toujours moderne de se construire un patrimoine, et pour moins de 1000€ par mois.  De plus, emprunter pour investir est un parti-pris très cohérent lorsqu’on possède assez peu de liquidités. C’est un système qui permet, avec zéro centime en poche, de se projeter dans un vrai plan d’investissement. Et surtout, vous ne prenez aucun risque. Pendant ce temps, votre acquisition payée par la location suit la courbe croissante du marché immobilier… Avec 1000€ par mois, il est tout à fait possible de se projeter dans l’achat d’un meublé dans une résidence service, résidence étudiant, ou EHPAD. Les avantages fiscaux sont nombreux et l’opération quasiment sans risque.

3. Acheter une place de parking

Peut-être pas très glamour en apparence, cette solution peut néanmoins s’avérer judicieuse, au prorata bien sûr de ce que vous avez investi. C’est un bien immobilier sans travaux avec des frais de notaires réduits. Parfait pour les petits budgets. Et ce sera encore mieux si vous empruntez pour l’acheter. De plus, avec une place de parking, les impayés sont rares et les demandes nombreuses. Commencer petit peut offrir de beaux avantages. Pas tout de suite, mais attendez quelques années, et vous verrez que votre place de parking aura suivi l’indice de l’immobilier

4. Le crowdfunding immobilier

Le crowdfunding a élargi son champ d’action et n’est plus seulement réservé aux start-up et autres projets en construction. Le crowdfunding immobilier permet de miser sur un rendement de 10%, si tout se passe bien. Des experts du crowdfunding immobilier sont à votre disposition pour vous aider à monter des dossiers, de la mise en chantier jusqu’à la vente, afin de rembourser dans les délais ( 2 ans maximum)  les investisseurs solidaires. Ce dossier prendra la forme d’une SAS ou SCI, selon le type de projet. Tous les programmes immobiliers version crowdfunding ne sont pas soumis au même barème fiscal. On pourra vous demander de payer la CSG comme de souscrire à un PEA. Une fois encore, un expert vous aidera à y voir clair.

5. L’or et l’argent

Et pourquoi pas acheter de l’or ? Un peu comme l’immobilier, l’or a toujours été une valeur rassurante qui sait tenir ses promesses. Investir dans la Monnaie de Paris est une bonne idée, sans risque véritable. Bien sûr, le cours de l’or est fluctuant et rien n’est jamais sûr dans ce milieu. Mais investir, c’est oser aussi prendre des risques, à hauteur de vos capacités, bien entendu. Le cours de l’or est aussi influencé par les collectionneurs et les tirages. A noter qu’il reste également la solution du métal argent, moins cher et promis peut-être à un bel avenir, question rendement.

6. La bourse

La bourse est peut-être pour les budgets modestes une bonne façon de placer son argent, car tout est simplifié aujourd’hui, grâce à des sites en ligne, comme Boursorama. Mais en même temps, les occasions de se fourvoyer sont nombreuses, à moins de bien connaître le secteur.  Il est vrai cependant qu’avec la bourse, il est possible de récupérer rapidement les fonds investis, contrairement à un système d’assurance vie. De fait, la disponibilité des fonds autorise de récupérer son capital à tout moment sans crainte de perdre les bénéfices accumulés. Et puis la diversité des marchés permet aux investisseurs d’avoir le choix parmi un grand nombre de possibilités. Mais si vous décidez de jouer en bourse, commencez par des investissements à court terme. En effet, la bourse est tellement fluctuante qu’il est quand même risqué de plonger avec les gros poissons. Au-delà des risques qu’elle comporte, la bourse c’est aussi une démarche éthique qui ne convient pas à tout le monde. Certains trouveront qu’il s’agit d’une menace pour l’économie mondiale et l’équilibre humain. A vous de vous positionner.

7. Placements matières premières

Outre l’or, l’argent, on peut aussi investir dans des denrées alimentaires comme le riz ou le blé… Le marché des matières premières est effectivement une alternative sérieuse en termes de rendement. Certains produits comme le chocolat ou l’alcool s’avèrent également d’excellentes opportunités. Là encore, comme pour la bourse, c’est un placement qui n’est pas anodin sur le plan éthique.

8. Investir dans une PME

Vous l’aurez compris, il existe mille et une façon d’investir son argent. Entrer dans le capital d’une PME permet de soutenir un projet auquel on tient. Porteur sur le plan humain, cette alternative offre de belles perspectives, et sur le plan fiscal, les réductions sont séduisantes. En entrant dans l’actif d’une PME, on peut espérer un bénéfice fiscal de 18%. Plutôt intéressant.

9. Les SCPI

Même si vous ne pouvez investir que 1000€ par mois, vous pouvez tout à fait acheter (en empruntant) par le biais des SCPI afin d’échapper à la fiscalité des revenus fonciers, tout en optimisant votre bien dans une totale exonération fiscale. Le but d’une SCPI est simple : elle collecte des fonds auprès d’investisseurs, en l’occurrence vous, afin de pouvoir acheter des biens immobiliers… De fait, vous pouvez donc investir dans la pierre avec un apport relativement faible. Pas de gestion, pas d’entretien du patrimoine, pas de recherches de locataires. Voici comment fonctionne une SCPI qui peut prendre plusieurs visages. La SCPI de rendement permet l’acquisition de biens immobiliers avec un rapport locatif très intéressant. Les SCPI fiscales vous assurent des dispositifs fiscaux en vigueur (Pinel, Malraux). Et enfin, les SCPI assurent un rendement moyen brut de 5%… Pour des infos plus personnalisées, rapprochez-vous d’un expert en la matière, car il faut savoir que les SCPI ne sont pas épargnées par les fluctuations immobilières.

10. Acheter un cheval de course en multi-propriété

On ne va pas bien sûr vous conseiller d’investir dans un cheval, surtout si vous n’avez que 1000 euros à investir et que vous n’êtes pas du sérail. Mais la multi propriété peut être une solution envisageable. Sans débourser une fortune, vous pourrez acquérir des parts sur la bête tout en partageant la propriété avec d’autres amateurs de courses de chevaux. C’est une façon d’investir dans des champions et de remporter, pourquoi pas, le gros lot. A savoir que les frais d’entretien sont évidemment partagés entre tous les propriétaires d’un même cheval.

Le point porteur

Avec 1000 euros par mois, on peut se considérer comme un investisseur potentiel à condition de connaitre le plus précisément possible la nature du produit. Si vous manquez de conseils, ou si vous n’avez pas envie de passer par un intermédiaire (payant) un club d’investissement peut être un bon moyen de rencontrer d’autres personnes comme vous. Vous trouverez toutes les informations sur le site F2iC (fédération des clubs d’investissement en France).

Une chose est sûre, il n’y a pas de règle unique et absolue en matière d’investissement. Tout dépend de la situation financière de chaque investisseur et de ses connaissances en termes d’optimisation de finances. Lorsqu’on est débutant, il convient de savoir dans quel camp on se situe : préférez-vous un rendement accru qui comporte des risques (la bourse) ou bien êtes-vous plutôt attiré par des investissements sécurisés, même s’ils sont moins rentables, du moins dans le court terme ? A vous de voir.