Comment bien placer son épargne salariale

Ça y est, vous avez signé un contrat, votre premier salaire vient de tomber et vous ne pensez qu’à une chose : placer votre argent pour commencer à vous constituer un début de patrimoine. Mais vous hésitez encore sur la marche à suivre parce que vous n’y connaissez rien.
Vous avez besoin de conseils pour débuter car l’affaire est sérieuse. C’est votre argent et vous ne voulez pas faire n’importe quoi avec, ce qui est bien légitime. En tous cas, sachez que même avec un salaire pas très élevé, vous pouvez prétendre à placer votre argent. C’est une façon de vous projeter dans l’avenir tout en ayant conscience des réalités du moment. Certains observateurs partagent le sentiment que réaliser de bons placements aujourd’hui est plus difficile qu’il y a quelques années en arrière. C’est une vue de l’esprit car en matière de produits financiers, chaque époque possède ses avantages et ses inconvénients. Ce qui est clair, c’est que plus on commence tôt, plus le profit sera intéressant.  Il est toujours utile de demander conseil et de se faire aider par un spécialiste. Car il est vrai que certains faux pas du début peuvent entraîner des problèmes sur le long terme. Pour échapper à ces désagréments, il est donc utile de bien définir ses objectifs.

Les placements

Il y a deux facteurs à prendre en compte pour un placement : celui du risque et celui de la durée. Globalement, on peut considérer que plus on prend de risques, plus la probabilité de voir ses gains augmenter est importante. Mais en même temps, en cas de dérapage, les pertes seront plus lourdes. Il s’agit donc d’être vigilant et d’analyser minutieusement la situation au regard de ce que vous gagnez et en tenant compte également de votre niveau de vie.Définir la durée du placement est aussi une chose capitale qui doit être effectuée au regard de votre projet. Il faut savoir que certains placements ne sont intéressants que si l’argent est bloqué. Par conséquent, si vous pensez avoir besoin de liquidités dans cinq ans, inutile de choisir un produit sur 10 ans.

Que faire après le livret jeune

Vous le savez, si vous avez dépassé 25 ans, vous devez clôturer votre livret jeune. Il s’agit maintenant de songer à réutiliser efficacement cet argent qui vous appartient. Vous avez constaté que ces livrets datant de votre tendre jeunesse ne sont pas vraiment efficaces en termes de profits, c’est le moins que l’on puisse dire. Aussi faut-il maintenant passer à la vitesse supérieure. Avec ce capital de départ, c’est désormais chose possible.Le Livret A, très populaire, fonctionne à peu près comme le livret jeune. Si son taux de rémunération est inférieur, son plafond en revanche peut grimper jusqu’à 22.950 €. Lorsque ce plafond est atteint, vous pouvez basculer vers un Livret à Développement Durable (LDD), réservé aux clients imposables et bloqué à 12000 €. C’est dire qu’avec le livret A et le LDD, on peut déjà placer 34.950 € avec un rendement de 0.75% € par an.Sinon, le Livret d'Epargne Populaire (LEP) peut offrir une alternative au sortir du livret Jeune. Avec un plafond bloqué à 7.700 euros, cette niche est réservée aux petits épargnants dont les revenus ne sont pas encore faramineux.  Ce LEP propose un rendement de 1,25% nets par an.

L’assurance vie

L’assurance vie reste une valeur sûre, mais il clair que vous devez avoir un statut professionnel déjà bien assis pour prétendre à l’épargne. Après avoir versé le minimum initial, vous pourrez augmenter l’assurance avec des versements raisonnables qui n’amputeront pas sur vos besoins de tous les jours. Quand on est jeune, il est parfois difficile de se projeter à l’âge de la retraite, mais c’est pourtant le défi d’aujourd’hui : épargner maintenant pour être sûr d’avoir quelque chose plus tard.L’assurance vie propose deux options :  des fonds en euros qui vous assurent de conserver vos liquidités (sans risque et efficace) et des fonds mobiles qui surfent sur les marchés boursiers (plus risqué). Cette dernière solution, plus entreprenante, offre une meilleure perspective de rendement. Il faut savoir par ailleurs que même si vous n’y connaissez rien en marchés boursiers, un professionnel s’occupera de vos intérêts.

PEL et PEA

Diversifiez vos actions. Comme on dit, ne mettez jamais tous vos œufs dans le même panier et optez pour différents placements.Le Plan Epargne Logement (PEL) permet de se diriger vers l'acquisition d'un bien immobilier. Produit soumis à des règles, il est rémunéré à 1% brut depuis 2016. On peut ainsi épargner sur 15 ans et souscrire à un prêt immo plafonné à 92.000 euros.Ensuite, lorsque vous serez familiarisé avec les placements et l’investissement immobilier, on ne peut que recommander la solution du PEA qui assure une exonération d’impôts sur les plus-values futures, après 5 ans de placement. Mais si le PEA reste un bon produit, il faut l’envisager avec prudence, en se faisant conseiller par un expert.

Le crowfunding

C’est tendance, vous devenez actionnaire d’une start-up, c’est-à-dire que vous investissez dans une plateforme de financement participatif. Prenez le temps de découvrir les projets, ( business plan et valorisation) afin de prévoir l’impact financier possible. C’est vivant, communautaire, et on peut commencer à partir de 100€. Et surtout, on peut investir dans des projets auxquels on croit et dans lesquels on a envie de s’investir pour des raisons qui dépassent le cadre strict du profit financier. Ensuite, vous surveillez les effets et le développement de vos investissements par le biais d’outils en ligne. Bien sûr, vous recevez des nouvelles régulièrement de la part d’entreprises dans lesquelles vous êtes actionnaires. Il faut savoir que si vous tombez sur des plans à fort potentiel de croissance, vous risquez d’être très fiers de vous.

Entrer au capital d’une PME

Comme pour le crowfunding, l’alliance avec une PME permet de placer son argent dans un esprit participatif et créatif, et les avantages peuvent être importants si l’activité que vous soutenez, parce que vous avez appris à la connaitre, se développe sous de bons auspices. A cette occasion, vous apprendrez qu’entrer au capital d’une PME peut vous promettre de belles défiscalisations.

Investissement dans l’immobilier locatif

C’est un axe qui continue de faire ses preuves. L’immobilier locatif est toujours une bonne démarche, à condition de ne pas choisir un bien au hasard. Par les temps qui courent, il est raisonnable de penser au moment où vous ne pourrez plus travailler. L’époque est porteuse pour les investisseurs immobiliers. Si vous n’avez pas l’argent de départ que demandent les banques de prêts, il peut être intéressant de vous faire prêter de l’argent par la famille. Ainsi, assez rapidement, vous serez en mesure de retomber sur vos pattes. Il existe plusieurs types de biens locatifs, depuis les bureaux jusqu’aux parkings, en passant par les hangars. Mais chaque type de bien comporte ses propres règles fiscales. A vous d’étudier la question.

SCPI de rendement

Si vous avez déjà investi dans l’immobilier et que vous comptez persévérer dans ce sens, les SCPI seront susceptibles de vous intéresser. Investir par le biais des SCPI, c’est trouver une nouvelle façon de ne pas subir les parts imposables des revenus fonciers. On peut compter sur un rendement de 5%, et le capital suit la courbe du marché. Une façon d’assurer confortablement et sans risque ses arrières.

EHPAD

La formule de la résidence étudiante offre des avantages considérables, surtout lorsqu’on débute dans l’investissement immobilier. Pour commencer, le prix d’achat reste relativement accessible, ce qui est important pour une première acquisition. Le plan d’amortissement est fait de telle façon que les loyers sont exonérés d’impôts. Certains observateurs estiment que l’investissement locatif en résidence étudiant est dix fois plus rentable que la simple location d’un appartement. De plus, avec une résidence étudiant, vous ne serez pas envahi par les nombreuses charges habituelles : impayés, copro, assurances, remise en état, fiscalité lourde, etc.Sinon, si vous êtes sensible aux problèmes que rencontrent les séniors dépendants pour trouver des places d’accueil, orientez-vous vers les EHPAD. Les longues attentes pour obtenir une place en EHPAD sont parfois vécues comme des injustices légitimes. De fait, même pour un jeune qui veut commencer à bien placer ses premiers revenus, il est plutôt malin d’investir dans un domaine qui offrira un excellent rendement pour une mise de départ plutôt abordable. Le secteur de l’EHPAD est en plein développement, et en plus, vous aurez l’impression d‘être actif pour le bien-être des séniors d’aujourd’hui qui ne peuvent plus vivre seuls.

Le point porteur

Bien placer son épargne salariale est une façon de se responsabiliser sur le plan financier et d’envisager l’avenir avec une certaine sérénité. Les produits ne manquent pas, mais tous ne conviennent pas à tout le monde. Car la façon de placer son argent est aussi une affaire de personnalité. Certains aiment les risques, d’autres non. Certains parviennent à se projeter dans le futur, d’autres pas du tout. Il est donc utile de se faire conseiller par un expert dont le métier est de faire fructifier votre argent.

Créez un compte Porteur pour recevoir les
investissements les plus rentables

Les membres Porteur on accès:
  • Les investissements de niche
  • Les bons coups immobiliers
  • Les placements refuge recommandés
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous